Souper de soutien - SPA

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

NOUS SOUTENIR
Souper de soutien

Au nom de la SPA Valais, Mme Perruchoud Biliana, Présidente, souhaite la bienvenue aux personnes présentes au repas de soutien de la LVPA, qui a eu pour cadre la salle de restaurant de l’école hôtelière des Roches, à Bluche.

Le temps des remerciements...

Elle salue, dans un premier temps, le travail exceptionnel des acteurs de cet événement soit :
- M. Nicola Lassala et les élèves de l’école qui ont préparé, avec engagement et professionnalisme, cette manifestation et qui ont, de ce fait, apporté leur soutien à la SPA Valais et aux causes qu’elle défend.
- l’ensemble du comité bénévole de la SPA qui n’a pas non plus ménagé ses efforts pour que cette soirée soit une réussite. Elle adresse un clin d’oeil particulier à Maryline Morard, qui s’est occupée de la logistique de ce repas et remercie aussi Béatrice, Emilie et Raphael.
- Enfin, Biliana Perruchoud s’adresse au personnel du refuge, présent dans la salle, pour le remercier chaleureusement pour le travail accompli durant l’année.

Mme Perruchoud remercie aussi tous les amis, donateurs, membres de la SPA, qui participent à cette soirée et qui sont également les acteurs de sa réussite. Elle précise que ce dîner est l’événement annuel principal de la SPA Valais et que chaque année c’est un grand moment de convivialité, de bonne humeur et de rencontres.

La Présidente explique ensuite que, bien que la SPA Valais  ait gagné en notoriété grâce notamment à la brochure publiée, elle se doit de continuer à travailler sur sa visibilité puisqu’elle est la seule et unique structure officielle de protection animale en Valais, reconnue d’utilité publique.

Comment fonctionne la SPA Valais ?

Il est ensuite précisé  que :  

- les  principales ressources de la SPA Valais  sont :
  • Les donations
  • Les cotisations des membres
  • L’argent perçu lors des adoptions des animaux
  • Les contributions des communes et du canton. A ce sujet, elle profite de l’occasion pour exprimer sa profonde gratitude à Monsieur le vétérinaire cantonal, Jérôme Barras, et elle le remercie pour son aide et sa confiance.

- Les principales dépenses quant à elles sont :
  • Les frais inhérents à la prise en charge des animaux soit la nourriture et les frais vétérinaires,
  • Les charges salariales.

Mme Perruchoud rappelle qu’en 2015 l’association a battu le record de prises en charge d’animaux en accueillant 105 chats en une seule journée. Ce sauvetage a demandé un travail important de la part de la vétérinaire de la SPA Valais, la doctoresse Rose-Marie Bonvin, membre du comité, ainsi qu’à tout le personnel du refuge. Ces personnes, ont ainsi tout mis en oeuvre pour trouver une nouvelle famille à ces chats.

La Présidente revient sur les activités de la SPA Valais pour dire que cela fait bientôt 25 ans que cette association lutte en faveur des animaux et combat toutes formes de souffrance animale.

Quels sont les moyens d’action de la SPA Valais ?

Très concrètement, pour mener à bien son action la SPA Valais agit en en interpellant les élus et les services de l’état du Valais afin de les impliquer dans la défense de la cause animale.

Il faut savoir que la SPA Valais a participé  à l'élaboration de la nouvelle loi d'application cantonale dans le but d’une meilleure collaboration entre le refuge d’Ardon et les communes.

La SPA VALAIS met aussi en relief ses combats à travers sa communication, c’est-à-dire en informant le grand public sur les actions qu’elle mène et en dénonçant la souffrance animale. Elle communique via la presse écrite, la radio et par le biais de sa brochure qui relate l’ensemble de ses activités. Tous les canaux de communication sont utilisés pour mettre en lumière les activités de l’association.

En conclusion, la SPA Valais oeuvre sans relâche pour sensibiliser les personnes à ses actions, en mobilisant toute son énergie afin de lever des fonds  auprès de particuliers et des institutions publiques dans le but de concrétiser un projet qui lui tient à coeur : la réalisation d'un nouveau refuge.

Le nouveau refuge : l’objectif premier pour l’année 2017 !

Mme la Présidente explique ensuite pourquoi il est essentiel qu’un nouveau refuge soit construit.

La capacité d’accueil du refuge d’Ardon est à ce jour largement dépassée. En raison de sa dimension insuffisante et de la vétusté de son infrastructure, la détention des animaux au sein de la structure actuelle n’est plus conforme aux dispositions légales.

Un autre problème rencontré est la dimension du terrain sur lequel est situé le refuge. En effet, au vu de l’insuffisance de la place disponible, un agrandissement s’avère impossible.

D’autre part, n’ayant aucune place de parc à proximité du refuge, il est difficile d’accueillir des futurs adoptants dans les meilleures conditions.

Mme Perruchoud insiste enfin sur l’inadéquation du système énergétique puisque le bâtiment fonctionne uniquement à l’électricité, créant régulièrement des courts-circuits, ce qui engendre des factures très élevées, et augmente donc les charges.

Elle précise que plusieurs démarches, ont été entreprises afin de trouver un nouveau terrain à bâtir. Malheureusement ces démarches n'ont pas abouti jusqu'à aujourd’hui.
Les recherches de terrains agricoles, financièrement plus attractifs, sont restées vaines, raison pour laquelle le comité de la SPA Valais a pris la décision de concentrer ses efforts sur des parcelles en zone industrielle, voire un droit de superficie.

Le projet de construction d’un nouveau refuge demeure donc l’objectif prioritaire pour 2017, et l’argent récolté grâce au souper de soutien permettra à la SPA de se rapprocher de son but.

Un souper de soutien, grâce à la générosité de tous !

Mme Perruchoud remercie à cet effet :

Fabienne et Claude Depierre qui offrent les vins de la soirée, de l'apéritif  jusqu'au dessert,
son amie de longue date, Ruth Puhr, professeure à l'école des Roches, très sensible à la cause animale et qui a eu l’excellente idée de proposer son lieu de travail pour organiser cette soirée, et qui de surcroît sponsorise les intermèdes musicaux de la soirée,
et enfin, les  trois excellents musiciens professionnels pour leurs prestations musicales de grande qualité.

Il est ensuite annoncé qu’une riche tombola sera organisée, précédée d’une mise aux enchères d’un tableau de Mme Severine Favre, historienne d’art et artiste plasticienne valaisanne.

Mme Perruchoud adresse enfin sa gratitude aux sponsors du diner, soit l’entreprise Baud Electricité, Udry cuisine, la BCV, Anthamatten Meubles, la cave Saint-Anne, l’entreprise de peinture Renotec, Manor, la librairie de la Liseuse, Benetton, Air de Montagne, Dessanges coiffure, le Motel du soleil, la mutuel valaisanne, les caves Provins, Gillard et Varone , les opticiens Stéphanie et Varone, Fit Budget ainsi que l’institut de beauté Amaya de Sion.

 
Copyright 2016. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu